A Lunel, la nouvelle et précieuse exposition “Livre d’Or” s’invite au Musée Médard jusqu’au 24 septembre

Du mercredi 4 mai au samedi 24 septembre, des ouvertures anciennes et modernes avec éclairage, lettres et reliures dorées composent la collection présentée aux visiteurs.

S’il s’agit d’objets qui constituent l’essence même du musée Médard de Lunel, ce sont de bons livres. Ou plutôt, devrions-nous dire plus judicieusement, le livre. Car entre les murs du bâtiment culturel où se dressent les Martyrs-de-la-Résistance, c’est tellement le contenu que le contenu est mis avant le déroulement des expositions qui suivent.

Une vocation pédagogique toujours à l’affût

“Nous nous intéressons non seulement aux histoires, au romantisme, aux mots qui composent une ouverture mais aussi à ses techniques de fabrication, de décoration, de mise en forme”, présente Claudio Galleri, directeur du Musée Médard depuis 2015, en son nom et en celui de ses six collaborateurs. La même équipe qui a fini de monter, hier mardi 3 mai, les derniers éléments de la nouvelle exposition intitulée Livre d’orqui aura lieu ce mercredi 4 mai, à partir de 19h.

Le métal précieux sera ainsi à l’honneur pendant cinq mois au fil d’une centaine de pièces et d’œuvres mises en lumière dans une scénographie de savoir-faire. L’or, que l’on retrouve dans les lampes et les lettres et écritures des livres dont le plus ancien est daté du 12ème siècle. Mais aussi l’or des serrures des maisons célèbres, notamment Simier, de Paris, dont Louis Médard était un fervent client tout comme le roi.

Une brillante exposition, donc, composée de la collection du musée mais aussi de la bibliothèque du Carré d’art de Nîmes, de la bibliothèque Méjanes d’Aix-en-Provence, de la Médiathèque Émile-Zola et du Musée Fabre de Montpellier, à laquelle sont ajouté d’anciens outils de fabrication, un espace tactile, des panneaux explicatifs et des documentaires vidéo sur les techniques de fermeture et d’orfèvrerie.

Technique ancestrale

« Tout dans un souci d’accessibilité pour tous les publics, de tous horizons et de tous âgesinsiste Claudio Galleri, qui a toujours défendu la vocation pédagogique de la structure qu’il dirige. La présence de l’or dans les livres a toujours attiré l’œil et la curiosité. Aussi pour enfants et adultes. Il y a une part de beauté, de mystère, à voir une connotation divine autour de ce métal précieux, notamment dans les livres de prières tels que ceux visibles dans l’exposition. C’est un thème qui plaît beaucoup et qui devrait plaire aussi bien aux amateurs du genre qu’aux familles.”

Ce qui permet également de découvrir, à travers les pièces réalisées et exposées par les participants au 5e Prix International d’Art que cette technique ancestrale demeure, sinon une activité flamboyante, du moins une passion qui se pratique encore dans certains ateliers et maisons particulières.

Zoom sur trois œuvres exceptionnelles

Parmi les nombreuses pièces qui composent la nouvelle exposition Livre d’or, à découvrir au Musée Médard, trois œuvres méritent de rester un peu plus longtemps sur leur vitrine. Les visiteurs pourront ainsi admirer l’œuvre Psautier, dit De Gelloneun manuscrit latin à la peinture trempée, à l’encre et à l’or sur parchemin datant du XIIe siècle (la plus ancienne pièce de l’exposition, collection Musée Médard).

A voir aussi, Platond’Iodoco Badio (1520), relié en 1839 par Alphonse Simier avec cornières décorées d’entrelacs et technique fer-à-fer (collection musée Médard), ainsi qu’un livre de prières latines avec trempé, peinture à l’encre et ou sur parchemin du XVe siècle (collection bibliothèque Carré d’art de Nîmes).

A voir : Exposition “Livre d’or”, du mercredi 4 mai (peinture accessible en entrée libre à partir de 19h) au samedi 24 septembre au musée Médard de Lunel. Renseignements complémentaires au 04 67 87 83 95 et sur le site internet www.musemedard.fr

Leave a Comment