avantage, inconvénient, qu’est-ce que c’est ?

Après son premier succès, en 1999 dans les immunodéficiences sévères (bébé-taureaux), la thérapie génique, qui utilise les gènes comme médicament, est aujourd’hui en plein essor et ne concerne pas que les maladies rares. Le point sur la thérapie génique, ses succès et les essais en cours.

Qu’est-ce que la thérapie génique ?

La thérapie génique consiste à introduire un gène ou un bout de gène dans l’organisme dans un but thérapeutique : on parle de gène-médicament” définit Serge Braun, Directeur scientifique de l’AFM-Téléthon. L’introduction de matériel génétique (ADN ou ARN) a pour objectif de corriger une anomalie génétique (mutation, altération…) ou d’apporter une nouvelle fonction. Les différentes stratégies dépendent de la maladie à traiter : – soit apporter une version non mutée d’un gène pour relayer la fonction d’un gène déficient soit empêcher un gène de s’exprimer si son rôle est nuisible (cas des cancers). “Pour délivrer ce matériel génétique, ce bout de gène, il faut un transporteur car les molécules d’ADN ou d’ARN sont très fragiles. Ces transporteurs ou vecteurs sont souvent des systèmes biologiques dérivés des virus car ceux-ci savent rentrer dans les cellules pour se propager. La thérapie génique détourne ce système pour utiliser les propriétés qu’ont les virus de s’introduire dans les cellules” explique le Directeur scientifique, tout en éliminant leur capacité à s’y multiplier.

Qu’est-ce que la thérapie génique germinale ?

La thérapie génique germinale désigne la thérapie génique dont le gène-médicament peut arriver dans les cellules germinales (sexuelles) soit les spermatozoïdes ou les ovules.Dans le monde, la thérapie génique qui chercherait à modifier les cellules germinales est strictement interdite” a déclaré Serge Braun. La thérapie génique somatique s’adresse, elle, à toutes les autres cellules de l’organisme” a expliqué Serge Braun.

Qu’est-ce que la thérapie génique ex-vivo ?

En plus de l’approche in vivo (transport du gène modifié dans les cellules du patient par un vecteur viral, directement injecté), une autre approche de thérapie génique, dite ex vivo, consiste à modificateur génétique des cellules prélevées chez le patient, puis de les réinjecter (c’est ainsi que sont traités les bébés-bulle et maintenant des malades atteints de cancer). La modification génétique des cellules devient aussi possible grâce aux fameux”ciseaux moléculaires“, Déc enzymes combinées à des séquences génétiques qui vont agir très précisément à l’endroit voulu au niveau de l’ADN cellulaire.

Quelles sont les indications en France de la thérapie génique ?

Les recherches au départ ont concerné les maladies rares. La thérapie génique est maintenant explorée pour traiter des maladies du sangdu système immunitaire, du métabolisme, du cerveau, du système nerveux central, de l’œil et de la peau et de plus en plus de cancers. Une vingtaine de médicaments de thérapie génique sont disponibles dans le monde. Un bénéfice incontestable de la thérapie génique a été démontré 12 maladies génétiques. Parmi elles, on retrouve 3 formes sévères d’immunodéficience, 2 maladies déclenchées par l’accumulation de substances toxiques dans le cerveau, des maladies duhémoglobine (bêta-thalassémie, drépanocytose), des maladies de la coagulation (hémophilie A et B), et une maladie neuro-musculaire (amyotrophie spinale), des maladies ophtalmologiques. Certaines leucémies sont également considérés aujourd’hui par une approche de thérapie génique dédiée, les CAR T Cells. “En France, sont autorisés des traitements de thérapie génique pour l’‘amyotrophie spinale infantilepour des maladies rares du système immunitaire (immunodéficiences immunitaires), pour une forme de dystrophie rétinienne héréditaire» indique Serge Braun. En cancérologie, deux médicaments de thérapies géniques, des lymphocytes T-Car, ont été autorisés en France en 2019.”Des médicaments de thérapie génique pourtant mis au point en France ne sont pas encore disponibles sur le marché français, comme ceux pour l’adrénoleucodystrophie et pour une forme de bêta-thalassémie” précise le Directeur Scientifique de l’AFM-Téléthon.

Quels sont les effets de la thérapie génique sur le cancer ?

Les thérapies développées pour les immunodéficiences immunitaires ont été utilisées pour créer des médicaments anticancéreux. De nombreux gènes sont utilisés pour stimuler le système immunitaire (immunothérapie) ou pour tuer directement (on parle de gènes-suicide) les cellules cancéreuses» décrit Serge Braun. La stratégie la plus récente d’immunothérapie, les CAR-T, consiste à concevoir un traitement unique pour chaque patient à partir de ses propres lymphocytes T. “Sur les 2000 essais de thérapie clinique dans le monde, plus de la moitié d’entre eux concernent le cancer : cancer du sang, du cerveau, de la peau et d’autres organes” a informé Serge Braun.

Quels sont les effets de la thérapie génique sur la mucoviscidose ?

La thérapie génique, qui consiste à introduire une copie saine du gène CFTR (cystic fibrosis transmembrane conductance regulator), gène responsable de cette maladie, dans les cellules d’un patient, est encore au stade d’essais cliniques.

Quels sont les effets de la thérapie génique sur la drépanocytose ?

La drépanocytose et une forme de bêta-thalassémie (bêta-thalassémie dépendante des transfusions) ont en commun le même gène défaillant. Déc essais cliniques de thérapie génique sont en cours. Un récent étude clinique de thérapie génique consistant à greffer chez le patient ses propres cellules souches hématopoïétiques (cellules nichées dans moelle osseuse à l’origine des differentes cellules du blood: les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes) génétiquement modifié a notamment montré des rrésultats prometteurs.

Quels sont les avantages de la thérapie génique ?

“Un des principaux avantages de la thérapie génique est que l’on ne traite souvent qu’une seule fois. La séquence génétique présente fonctionnera de manière transitoire ou vivante si nécessaire selon le vecteur utilisé” a informé Serge Braun.

Quels sont les inconvénients de la thérapie génique ?

Si l’intégration du gène ne se fait pas correctementmais souvent on ne cherche pas nécessairement à insérer le gène, ou si le vecteur reste plus longtemps qu’on ne le souhaite cela peut poser un problème de sécurité à long terme et qui exige d’être bien maîtrisé” explique Serge Braun. La thérapie génique, comme toutes les thérapies, peut présenter des effets secondairesnotamment une réaction trop importante du système immunitaire avec une inflammation. “L’autre inconvénient de la thérapie génique est que ces biotechnologies sont très coûteux. Ces produits doivent être fabriqués en quantités très importantes, de l’ordre d’un million de fois plus que les quantités nécessaires pour produire un vaccin viral” souligne le Directeur Scientifique de l’AFM-Téléthon. “C’est un véritable enjeu industriel et scientifique. Beaucoup de travaux sont menés pour mettre au point des procédés aux rendements éléfêts et moins costeux” a indiqué Serge Braun.

Merci à Serge Braun, Directeur scientifique de l’AFM-Téléthon.

Source : Résultats à long terme de la thérapie génique lentivirale des β-hémoglobinopathies : essai HGB-205, 24 janvier 2022. Librairie nationale de médecine.

Leave a Comment