c’est quoi un palantír, et pourquoi Amazon en a fait n’importe quoi

Objet émblématique du Seigneur des Anneaux, Les Anneaux de Pouvoir nous ressortons un palantír. Une bonne idée, mais dont Amazon est un fait n’importe quoi.

Présent dans les trois films de Pierre Jackson où il joue un rôle déterminant à plusieurs reprises, l’emblématique palantír a fait son retour dans l’épisode 4 des Le Seigneur des anneaux : Les Rings de Pouvoir épisode qui nous a moyennement convaincu.

Un outil qui peut s’avérer aussi utile et précieux que dangereux, qui en fait un élément narratif intéressant à plus d’un titre – en plus d’avoir un design vraiment très classe. Une bonne idée donc de la part de Patrick McKay etc JD Payne… sauf qu’ils en ont trahi les propriétés et ont fait à peu près n’importe quoi dans leur scène avec Morfydd Clark etc Cynthia Addai-Robinson. Explications.

Le Seigneur des rings : Les Rings de Pouvoir : photo, Morfydd ClarkC’est moi que tu regardes ?

C’EST QUOI UN PALANTIR

Repartons depuis le début : les palantíri – car oui il y en a plusieurs – sont des pierres de vision. On ne sait pas exactement quand et qui les ont créés, mais Christopher Tolkien explique dans un index du Silmarillion qu’elles ont probablement été fabriquées en Aman (le continent de l’Ouest) avant même le Premier Âge par Fëanor, le plus grand artisan Elfe de tous les temps et également créateur des trois Silmarils.

On ne sait pas exactement combien de palantíri ont été forgés ni dans quel mais exactement, Tolkien n’ayant jamais éclairé ce point. Tout ce que l’on sait, c’est qu’il n’y en a plus que sept lorsque commence le Troisième Âge, mais au Deuxième Âge, leur nombre exact est inconnu. En revanche, leurs propriétés ont toujours été très claires : les palantíri servent à voir et à communiquer. Que les puristes nous pardonnent, mais en gros c’est un peu comme un Skype mystique : les pierres doivent être reliées les unes aux autres et permettent de voir les pensées de la personne qui l’utilise (ou s’y introduisent si l’on est nuisible), ainsi que les environs géographiques autour de la pierre avec laquelle on communique.

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau : photo Palantír sur mon doigt

Chaque pierre n’a cependant pas la même puissance, et il existe des pierres maîtresses qui permettent par exemple d’espionner ou de s’interposer dans la communication entre deux pierres inférieures. La force de volonté de l’utilisateur affecte également les possibilités offertes par l’utilisation de la pierre. Certains peuvent voir à travers la matière, et un utilisateur extrêmement puissant pourrait diriger son regard n’importe où sans avoir de lien avec une autre pierre, et pourquoi pas, voir quelques aperçus du passé ou du futur au prix d’un très gros effort de concentration.

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi : photoLui par exemple, il ne pourrait pas voir le futur

POURQUOI CETTE TRAHISON NE SERT À RIEN

Si vous avez vu l’épisode du jour, vous avez peut-être une idée de là où nous voulons en venir : un palantír, même puissant, ne sert pas en tant que tel à montrer le futur, encore moins un futur “possible” , et possibilité que cette ne soit ouverte qu’à un être bien plus puissant que Galadriel (et Míriel n’en parle même pas). Il y avait quantité d’autres options toutes plus intéressantes les unes que les autres pour cet objet (“un palantír est un outil dangereux Saroumane, nous ne savons qui d’autres potreint regarder“, on veut notre Conversation secrète bon sang médiéval), mais Amazon a choisi la moins fidèle… et surtout la plus fainéante.

Car, admettons, laissons-nous prendre au jeu. C’est une adaptation après tout, alors pourquoi pas : à quoi sert la vision de Galadriel ? Simplement à faire monter les enjeux d’un cran à travers deux séquences de rêve extremement plat et avertir bruyamment le spectateur d’une menace potentielle, tout en le maintenant dans une zone de sécurité. Et si jamais le désastre de la vision se produit bel et bien, tout son impact sera désamorcé par avance puisque nous l’avons déjà vu.

Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : photoOui c’est joli, mais à quoi ça sert ?

Cela valait le coup de détourner l’usage du palantir qui, on le rappelle une dernière fois, ne sert pas à voir dans le temps, mais dans un espace géographique. Usage original que Galadriel ne fait même pas, alors qu’elle pourrait, puisque’elle est si forte, jeter un oeil au Sud pour confirmer que Sauron est bien en train d’y établir son royaume et avoir la preuve qui lui manque pour convaincre Númenor et Lindon du retour du Maia corrompu, au lieu de beugler sur une dirigeante et de se retrouver en prison à cause d’un incident diplomatique idiot. Nous en tout cas, sur la preuve que la réécriture de cet élément de scénario n’est pas très réalisé.

Par ailleurs, c’est le problème des flashforwards : ce sont des effets d’anticipation artificiels qui souvent amenuisent la dangerosité d’une menace et la puissance dramatique d’un évènement. Si elle est prévenue, alors tout ceci n’a jamais existé. Si elle est exécutée, sur un déjà vécu le choc en avance. On ne dit pas qu’il ne faut jamais en faire, et il en existe de magnifiques (L’Impasse), mais c’est un outil dangereux qui peut se retourner contre son utilisateur (comme un palantír d’ailleurs). Ou dans ce cas précis… attention un SPOILERS MAJEURS dans le paragraphe suivant.

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi : photoAttention aux SPOILERS si vous regardez là-dedans

SPOILERS, VOUS ÊTES PRÉVENUS

Dans ce cas précis, Amazon vient tout bêtement de s’auto-spoiler aupres de ses spectateurs les moins initiés à l’univers de Tolkien, qui se retrouveront privés du choc émotionnel à cause de la précipitation du studio. Studio qui, d’autre part, joue à un ridicule jeu du chat et de la souris chez les lecteurs de Tolkien, même modérément assidu, au befêt d’un suspense artificiel particulier.

Ceux-là savent en effet très bien que Númenor sera engloutie, et que c’est une pièce si centrale du mythe général qu’il est impossible de le changer. Sans parler du fait que, maintenant que cet élément est mis en place, on soupçonne qu’Amazon se sentira obligé de le rappeler constamment.

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau : photoToujours aussi classe

Certes, l’engloutissement de Númenor est un des événements les plus attendus par les fans, et ce sont surtout les causes de cet engloutissement qui est source de tragique. Mais Amazon vient d’abattre cette carte beaucoup trop tôt, ou à minima, beaucoup trop visiblement, comme pour donner une garantie de spectacle aux spectateurs non-lecteurs de Tolkien.

C’est presque un aveu d’échec d’écriture : “Oui c’est un peu ennuyeux pour le moment, mais restez, dans trois saisons il y aura un cataclysme”, comme si les scénaristes n’avaient rien trouvé d’intéressant à raconter en attendant. On en oublierait presque que c’est l’histoire et les personnages qui font qu’un public se passionne pour une série, pas la pyrotechnie.

.

Leave a Comment