Everything Everywhere All at Once continue de frapper le box-office (et donne une leçon à Hollywood)

Tout partout tout à la foisréalisé par les Daniels, poursuit son succès lucratif aux États-Unis et se rapproche de Spielberg et Del Toro.

Alors que le box-office des grosses productions reprend modestement des couleurs avec des mastodontes tels que Spider-Man : Pas de retour à la maison, Le Batman et Inexploré, d’autres créations issues de blockbusters sont vouées à s’imposer. Témoignage des récents échecs de West Side Storyréalisé par Steven Spielberg, Allée des cauchemarsmis en scène par Guillermo Del Toro et actuellement L’homme du nordsigné Robert Eggers, a vu ses débuts timides aux États-Unis.

Mais dans le noir la lumière brille et le film est réalisé par Dan Kwan | et Daniel Scheinert, Tout partout tout à la fois, sonne comme une pure anomalie dans le paysage des derniers week-ends. Après un début qui a tout simplement surmonté le blocle nouveau film produit et distribué par A24 impressionne par la stabilité de ses numéros.

Photo Michelle YeohQuand tu survis à six semaines de fonctionnement

Ce week-end, le long métrage a rapporté plus de 5,5 millions de dollars, en hausse de 2,2% de plus que la semaine précédente. Un score encore plus fort que ça le film vient d’entamer sa sixième semaine de productionsans compter le fait qu’il s’agit d’un film Classé-R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte aux États-Unis) au concept déformé, au ton et à la narration audacieuse servis par un casting d’acteurs pour la plupart inconnus des grand public.

Le vendredi 30 avril, le film est sorti dans 80 salles supplémentaires du parquet américain, dont certaines IMAX, faisant gonfler son box-office américain à plus de 35 millions de dollars. Avec près de trois millions collectés à l’international, Tout partout tout à la fois grippe à 38 millions de personnes dans le monde, remboursant son budget de 25 millions de dollars (sans promo).

Photo Stéphanie HsuPlongez dans le top 3 des succès A24

Malgré l’arrivée dans les chambres américaines de Doctor Strange dans le multivers de la folie à partir du 6 mai, la fonctionnalité Daniels sera certainement disponible la possibilité de dépasser les 40 millions sur le territoirenon loin du troisième film A24 le plus réussi aux États-Unis, Hérédité (44 millions de dollars) – derrière Dame Oiseau (près de 49 millions) et Gemmes non taillées (plus de 50 millions).

Le délire méta-multivarié sera alors sans doute surmonté West Side Story (38 millions collectés aux Etats-Unis), Allée des cauchemars (près de 40 millions dans le monde) et La méthode Williams (38 millions au box-office mondial). Si le succès de ces travaux n’a manifestement pas été au rendez-vous, voir un petit film comme celui signé par les Daniels devant les cinémas et une célébrité également confirmée que Spielberg, Del Toro et Will Smith sont tout aussi impressionnants.

Histoire de West Side : Ansel ElgortTonton Spielberg qui en plus marri de multivers

De même, la cohérence de ces chiffres rappelle ceux de fous riches asiatiques (pas de baisse de chiffre d’affaires au-delà de 12 % jusqu’à son quatrième week-end d’exploitation) et le Le projet Blair Witch (qui avait éclipsé son alliance de 27 à 2 538 salles en six semaines d’exploitation).

Les succès de Le plus grand showman et Septième sens eux-mêmes ont réussi à maintenir une très bonne stabilité lors de leurs sorties respectives avec une perte de revenus de seulement 20% atteignant le neuvième week-end d’exploitation pour le premier, et le sixième pour le second. Tout partout tout à la fois confirme donc sa place de vraie surprise au box-office cette année 2022 tout en survivant encore au passage de gros films comme Animaux Fantastiques 3, Sonique 2 ous Les méchants.

Reste à voir comment Doctor Strange dans le multivers de la folie ce sera amusant de redistribuer les cartes, mais le long métrage de Daniel dépassera tout de même les attentes.

.

Leave a Comment