La HAS recommande une campagne de vaccination cont…

La Haute Autorité de Santé (HAS) a mis à jour ses recommandations relatives à la stratégie de rappel des vaccins covid 19. Elles ont été mises en ligne le 20 septembre 2022 dans trois avis :

  1. Stratégie de vaccination contre le covid 19 ;
  2. Stratégie de vaccination contre le covid 19 – Place du vaccin Spikevax bivalent Original/Omicron BA.1 (ARNm-1273.214) ;
  3. Stratégie de vaccination contre la covid 19 – Place des vaccins Comirnaty bivalents Original/Omicron BA.1 et Original/Omicron BA.4-5.

Dans ces textes, la HAS recommande :

  • l’organisation d’une campagne de vaccination contre le covid 19 à l’automne 2022, au cours de laquelle une dose de rappel sera administrée avec un vaccin bivalent adapté au variant Omicron (quel que soit le nombre de rappels déjà administrés précédemment) devra être provisé aux personnes à risque de forme grave de covid 19 ainsi qu’à leur entourage ;
  • le couplage de cette campagne avec la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière.

L’ensemble des recommandations contenues dans ce récent avis est détaillé ci-dessous.

1. Rappel sur les vaccins bivalents

Trois vaccins bivalents adaptés au variant Omicron ont été autorisés par l’Agence européenne des médicaments (EMA) en septembre 2022 :

  • Spikevax bivalent Original/Omicron BA.1 (Laboratoire Moderna) : 25 μg d’ARNm codant pour la protéine de pointe de la souche Wuhan contenue dans le vaccin original Spikevax et 25 μg du même ARNm adapté contenant la séquence codante de la protéine de pointe de la sous-lignée BA.1 variante Omicron (variation d’AMM acceptée par l’EMA le 1er septembre 2022) ;
  • Comirnaty bivalent Original/Omicron BA.1 15/15 μg (laboratoire Pfizer-BioNTech) : deux ARNm du SARS-CoV-2, l’un codant pour la protéine pointe de la souche originale Wuhan et l’autre codant pour la protéine pointe de la sous-lignée BA.1 du variant Omicron (variation d’AMM acceptée par l’EMA le 1er septembre 2022) ;
  • Comirnaty bivalent Original/Omicron BA.4-BA.5 15/15 μg (Laboratoire Pfizer-BioNTech) : deux ARNm du SARS-CoV-2, l’un codant pour la protéine de pointe de la souche Wuhan originelle et l’autre codant une séquence commune de la protéine de pointe des sous-lignées BA.4 et BA.5 du variant Omicron ( variation d’AMM acceptée par l’EMA le 12 septembre 2022).

2. Les recommandations actualisées de la Haute Autorité de santé

La HAS a publié les recommandations suivantes.

2.1. Poursuivez la campagne de deuxième rappel (le plus souvent une quatrième dose) chez les personnes à risque de faire une forme grave de la maladie ainsi qu’à leur entourage et aux soins professionnels :

  • les personnes âgées de 60 ans et plus ;
  • les résidents d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et d’unités de soins de longue durée (USLD) ;
  • les personnes immunodéprimées, quel que soit leur âge (dépendant les vaccins bivalents ne sont pas autorisés avant l’âge de 12 ans) ;
  • les adultes âgés de 18 à 59 ans identifiés comme étant à risque de forme grave de covid 19 ;
  • les enfants et adolescents à haut risque, et souffrant de pathologies le justifiant ;
  • les femmes enceintes, dès le 1er trimestre de grossesse ;
  • les personnes vivantes dans l’entourage ou au contact régulier de personnes vulnérables ou immunodéprimées, dans une stratégie de cocooning ;
  • les professionnels de la santé, quel que soit leur âge ou leur état de santé ;
  • l’ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, aux aides à domicile intervenant aupres de personnes vulnérables, aux professionnels du transport sanitaire, ainsi qu’aux pompiers, quel que soit leur âge, leur mode d’exercice ou leur état de santé.

Pour mémoire :

  • ce deuxième rappel est recommandé :
    – 3 mois après le premier rappel pour les personnes âgées de 80 ans et plus, ainsi que les résidents d’EHPAD ou d’USLD et les personnes gravement immunodéprimées, quel que soit leur âge ;
    dès 6 mois après le premier rappel pour les autres personnes éligibles.
  • pour les personnes ayant été infectées par le SARS-CoV-2, une dose de rappel addonelle reste recommandée en respectant un délai minimal de trois mois après l’infection.
  • tant que les vaccins bivalents ne sont pas disponibles, n’hésitent pas à pratiquer le second rappel avec un vaccin “classique”.

2.2. Organiser une campagne de vaccination contre le covid 19 à l’automne 2022 avec des vaccins bivalents

La HAS recommande que, lors de cette campagne :

Pour les personnes de moins de 30 ans, la HAS recommande l’utilisation préférentielle des vaccins bivalents Comirnaty bivalent Original/Omicron BA.1 15/15 μg tu Comirnaty bivalent Original/Omicron BA.4-BA.5 15/15 μg pour la campagne d’automne.

Les personnes les plus fragiles respecteront le vaccin bivalent en priorité. Un nombre suffisant de doses a été commandé, et toutes les personnes éligibles à une vaccination contre le covid 19 (s’il s’agit d’une première, deuxième ou troisième vaccination) pourront recevoir un vaccin bivalent. Le vaccin Spikevax bivalent Original/Omicron BA.1 pourra être commandé dès le 26 septembre 2022.

2.3. Couplez cette campagne de rappel contre la covid 19 avec la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière

En l’absence de vague épidémique liée au covid 19 dans les prochaines semaines, la date de début de la campagne de vaccination contre le covid 19 devrait être déterminée par la date de début de la vaccination contre le grippe saisonnièreà savoir le mardi 18 octobre 2022.

La HAS rappelle que :

  • La réalisation concomitante de vaccins contre la grippe et le covid 19 est possible : les deux injections peuvent être pratiquées le même jour, mais sur deux sites de vaccination distincts (un vaccin dans chaque bras) ;
  • pour les personnes qui ne recevront pas la dose de rappel contre la covid 19 (ou d’ailleurs une première ou une seconde dose de ce vaccin) et l’injection antigrippale simultante, il n’y a pas de délai à respecter entre les deux vaccins; cette règle s’applique par ailleurs à toute association entre les vaccins contre la covid 19 et les autres vaccins du calendrier vaccinal.

2.4. D’ameliorante la couverture vaccinale, encore insuffisante, et de poursuivre les études en cours

Au 15 septembre 2022, la couverture vaccinale des personnes éligibles au deuxième rappel n’était que de 32,9% chez les 60-79 ans et de 46,2% chez les 80 ans et plus.

2.5. En outre, la HAS insiste sur :

  • Le fait que les patients soient plus à risque de forme sévère de Covid-19 et, en particulier, que les personnes immunodéprimées ou présentant une pathologie à très haut risque quel que soit leur âge, et que les patients de plus de 65 ans présentent des facteurs de risques de développer des formes graves, doivent pouvoir bénéficier d’un traitement préventif par Paxlovidequel que soit leur statut vaccinal, comme déjà recommandés préalablement par la HAS.
  • L’importance de maintenir les gestes barrières, y compris après la vaccination.
  • Le fait que les études en cours doivent être poursuivies afin de disposer de données sur l’immunogénicité, l’efficacité et la tolérance à long terme, ainsi que dans la population pédiatrique, et d’être informé de tout nouveau résultat.

Enfin, la HAS regrette l’absence des données comparatives directes (cliniques ou pré-cliniques) permettant de comparer l’immunogénicité des différents vaccins bivalents adaptés aux variants.

Une prochante version du système d’aide à la décision vaccinale sera prochancement disponible sur MesVaccins.net : cette version prendra en compte les dates de certaines conditions (date d’un début de grossesse, date d’une infection à SARS-CoV-2) et leurs intervalles par rapport à d’éventuelles vaccinations.

Source : Haute Autorité de Santé.


Leave a Comment