Le 1er véhicule électrique sera fabriqué à l’usine de Tanger en 2023

Le Groupe Renault Maroc a annoncé, mardi, la cession à l’usine de Tanger de la fabrication du 1er véhicule électrique de mobilité partagée de la marque Mobilize, à l’occasion de la célébration des 10 ans de l’usine.

Mobilize DUO est une solution de mobilité partagée conçue pour répondre aux besoins des villes et des opérateurs d’autopartage. Véhicule pour deux personnes, 100% électrique, compact et connecté, Mobilize DUO vise à intégrer 50% de matériaux recyclés dans sa fabrication et à être recyclable, en fin de vie, à 95%.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, du directeur général du groupe Renault Maroc, Mohamed Bachiri, du wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, de Mohamed Mhidia, le président du Conseil régional, Omar Moro, de l’Ambassadrice de France à Rabat, Hélène Le Gall, du Trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda, du president du Conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (TMSA), Fouad Brini, et du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi.

Elle a également été rehaussée par la présence du président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, le secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik, le directeur général de la marque Mobilize.

Symbole du partenariat entre le Royaume du Maroc et le Groupe Renault, cet anniversaire célèbre l’ensemble des acteurs publics et privés qui travaillent main dans la main pour le développement de la filière industrielle automobile, 1ère filière exportatrice au Maroc depuis 2014.

L’usine de Tanger, catalyseur de la transformation de l’industrie automobile marocaine, a fabriqué 2 360 000 véhicules depuis son lancement en 2012. Elle a permis la montée en puissance de l’écosystème automobile, toujours en croissance.

« Nous célébrons, aujourd’hui, un partenariat réussi qui s’ouvre sur des horizons stratégiques et prometteurs », a soirein Mezzour, qui s’exprimait lors de cette cérémonie, relevant que Renault conforte, de nouveau, son rôle d’acteur locomotive du développement de la filière automobile au Maroc, une filière qui fonctionne à pas sûrs sa transition vers l’électrification et la mobilité durable.

« Nous avons des ambitions très particulières pour comparer l’électrification de la mobilité. C’est une nouvelle étape pour les dix prochaines années, où les réalisations seront plus importantes et plus ambitieuses, et où la part du marché marocain sera de plus en plus importante dans l’industrie automobile », a lancé le ministre.

Mezzour a affirmé que le lancement de la production du 1er véhicule électrique sur les chaînes de Tanger illustre l’attractivité de la plateforme marocaine, sous la houlette du Roi Mohammed VI, ajoutant : et de soulager notre défi ».

Pour sa part, Bachiri a relevé que la célébration des 10 ans de l’usine de Tanger est l’occasion de revenir sur les réalisations de ce site exceptionnel et par la même de l’industrie automobile dans le Royaume, mettant l’accent sur le défi colossal que de créer le démarrage d’une usine greenfield notamment sur les volets humains et industriels, à l’usine de référence qu’elle est devenue aujourd’hui au Maroc et comme pilier du système industriel du groupe Renault.

Le responsable a assuré que l’usine de Tanger, inaugurée le 09 février 2012 par le Roi Mohammed VI, s’est imposée comme le catalyseur de la transformation de l’ensemble de la filière Automobile marocaine, faisant savoir que l’usine a fabriqué plus de 2,3 millions de véhicules depuis son lancement et fait rayonner le “made in Morocco” vers plus de 70 destinations à travers le monde.

Il a, à cet égard, mis l’accent sur l’usine de Tanger au renforcement de l’écosystème Renault et au développement des exportations automobiles au niveau international, rappelant que l’automobile est le premier secteur exportateur au Maroc depuis 2014, et ce grâce à la vision royale.

“C’est aussi une aventure humaine menée avec passion par tous les collaborateurs du Groupe Renault Maroc et un exemple de partenariat public-privé”, a-t-il déclaré, notant que le Groupe Renault a renouvelé sa confiance dans son dispositif industriel en annonçant un nouveau véhicule sur les chaînes de l’ Usine de Tanger.

De son côté, Vicente de Los Mozos a souligné que l’usine de Tanger constitue le fleuron de l’industrie automobile marocaine, pertinent que son développement reste indissociable de la success story de la marque Dacia au Maroc et dans le monde, plus d’être au coeur de la fabrication de toutes les générations de Dacia Sandero, le véhicule le plus vendu aux particuliers en Europe depuis 2017 et best-seller au Maroc, gage du succès du “Made in Morocco”.

“Révolutionnaire et symbole du carbone neutre sans rejet d’effluent industriel, l’usine affirme sa position dans le dispositif industriel du groupe”, a-t-il noté, soulignant que le Maroc constitue pour le groupe Renault l’un des piliers de sa compétitivité industrielle et un acteur clé du plan stratégique « Renaulution ».

Quant à Clotilde Delbos, elle a annoncé que l’usine de Tanger, l’un des piliers du dispositif industriel du groupe, accueillera la fabrication de Mobilise DUO, le 1er véhicule électrique, affirmant que l’introduction de DUO sera portée par l’investissement’ une nouvelle ligne de montage d’une capacité extensible à 17 000 véhicules par an, qui intègre le procédé propre à la spécificité d’un véhicule électrique.

Le responsable a indiqué que ce nouveau projet renforcera la confiance du groupe dans la plateforme industrielle marocaine et donnera le coup d’envoi à l’introduction des technologies d’électrification de la fabrication marocaine, annoncée en juin 2021 lors du renouvellement des accords visant à consolider l’écosystème Renault.

Pour Moukharik, cette cérémonie est l’occasion de célébrer les acquis de l’usine de Tanger et la réussite du partenariat social entre l’UMT et le groupe Renault, qui repose sur le dialogue, la négociation et une approche gagnant-gagnant.

La montée en cadence de la plateforme industrielle du Groupe Renault au Maroc a permis de lancer un chantier de fonds sur l’écosystème automobile. Ainsi, à partir de 2016 les accords pour le développement de l’Ecosystème Renault ont vu le jour visant à porter le taux d’intégration locale du groupe à 65% et le chiffre d’affaires sourcé à 1,5 milliards d’euros dès 2023.

Passé de 26 à 76 fournisseurs de rang 1 et de fortes réalisations liées à cet accord, le Groupe a annoncé en 2021 la signature d’une nouvelle phase de l’écosystème Renault visant à 80% d’intégration locale et un objectif de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires à termes.

Cette nouvelle dynamique industrielle contribue à la montée en puissance de l’écosystème, à l’installation de nouveaux fournisseurs et au développement de nouvelles technologies. Avec ce nouvel engagement, le Groupe vise à renforcer la place de l’industrie automobile marocaine et l’envergure régionale et internationale du « made in Morocco ».

A travers un écosystème au Maroc qui ne cesse de se renforcer en créateur de la valeur, des emplois et contributeur à l’augmentation exponentielle des exportations du secteur automobile, la plateforme industrielle marocaine conforte sa place au TOP 5 des pays industriels du Groupe Renault.

Leave a Comment