Les enjeux de la transformation numérique des territoires

Les acteurs de la transformation digitale en Afrique ainsi que les responsables des collectivités territoriales se donnent rendez-vous le 6 octobre 2022 à Casablanca, pour l’édition 2022 du Digital African Tour (DAT).

Organisé par Cio mag et placé sous le thème « Villes africaines, comment concilier développement durable, modernisation et innovation », le DAT Maroc 2022 sera l’occasion d’aborder les enjeux liés à l’urbanisation raisonnée des villes africaines.

La crise de la pandémie de Covid-19 a précipité le basculement, quasi-forcé, vers la digitalisation. Ce mouvement touche désormais les collectivités territoriales où le numérique est de plus en plus au service de la gouvernance, du développement économique local et de la création d’emplois, notamment pour les jeunes.

Aujourd’hui, le numérique est au cœur de tout processus de transformation des collectivités. En Afrique, le nombre d’utilisateurs de services mobiles croît deux fois plus vite que la moyenne mondiale, notant que 70% de la population africaine utilise les services mobiles contre 93% en Europe.

Cause du faible déploiement des infrastructures du réseau internet fixe, l’usage des réseaux mobiles a été privilégié, il tend donc à couvrir l’ensemble des territoires. Les pays africains ont été amenés à faire le choix du développement de l’internet mobile à haut débit comme axe stratégique de la connectivité du continent, poursuit la même source.

Selon les organisateurs du DAT 2022, il ne s’agit pas d’opposer les infrastructures numériques aux infrastructures physiques, les les encontestablement complémentaires, mais en pariant sur le numérique pour anticiper l’insuffisance ou l’absence d’infrastructures, les collectivités font également le pari de la modernité et de l’optimisation des ressources. L’intégration du numérique dans les processus de gouvernance a été engagée de façon irréversible pour plus de résilience, ajoute la même source.

Le numérique, un levier de développement territorial

C’est dans ce contexte que le Digital African Tour réunit les acteurs du numérique, les responsables des collectivités territoriales, ainsi que les responsables des sociétés d’eau et d’électricité pour évoquer, entre autres, les pistes de réflexion pour le développement durable, la modernisation et l’ innovation des villes africaines.

Ainsi, le DAT Maroc 2022 a pour ambition, selon les organisateurs, de jeter les bases d’un modèle Africain des Villes intelligentes sur le continent et ses spécificités. Il s’agira de protéger et de valoriser les ressources des territoires en combinant développement local et innovation, aussi bien pour la gestion des énergies, la gestion des déchets, l’agriculture, la santé, l’éducation et de façon globale, l’administration lieu.

Cette édition 2022 du DAT Maroc sera également une plateforme sur le rôle du numérique et de l’innovation au service des villes africaines, annonce le communiqué, notant que les experts, décideurs et acteurs présents à Casablanca devront proposer des mesures urgentes pour construire des écosystèmes d’innovation qui répondent à la spécificité de chaque ville sur le continent.

Selon la même source, le DAT Maroc 2022 sera donc l’occasion de mieux appréhender les stratégies intelligent » mises en place par de grandes villes africaines comme Benguerir, Berkane, Casablanca au Maroc, Ouagadougou au Burkina Faso, Yamoussoukro, Abidjan en Côte d’Ivoire, Bizerte en Tunisie ou encore Diamniadio au Sénégal.

Les clés du succès de ces études de cas font l’objet de partage de bonnes pratiques, en vue de faire émerger les meilleurs usages, indiquent les organismes, avant de préciser que les acteurs attendus au Maroc réfléchiront aux mécanismes de financement de l’émergence des villes durables en Afrique.

Leave a Comment