Revue de presse quotidienne du lundi 12 septembre 2022

Voici les principaux titres publiés par la presse nationale le lundi 12 septembre 2022

L’Économiste

L’IS, l’impôt le moins louable pour l’Etat

Dans un contexte où l’effort national contre la régression doit être partagé, l’architecture des recettes fiscales montre une réalité très inégalitaire. Les recettes fiscales de l’Etat ont connu une nette amélioration, à l’exception de l’IS qui a reculé par rapport à la baisse d’activité en 2020. Dans le détail, l’IS est le moins rentable fiscalement puisqu’il a reculé de 4,3 milliards, suite au repli des versements au titre des acomptes, ainsi que du complément de régularisation. L’IR a diminué, quant à lui, de 4 milliards de DH, avec l’augmentation des recettes générées par l’impôt sur le revenu sur les salaires et sur les bénéfices fonciers.

Les Inspirations Eco

La tomate deviendra-t-elle une derenée rare ?

Les producteurs nationaux présagent un avenir très tendu concernant la production de la tomate, puisque bon nombre de petits producteurs ne tiendront pas face aux difficultés rencontrées il y a quelques mois, et dont les conséquences risquent d’être désastreuses pour la profession et, par ricochet, pour le consommateur final. Si la vague inflationniste a frappé il y à peine quelques mois, les producteurs exportateurs de fruits et légumes, les temps sont pendants bien avant cette crise. L’augmentation des prix des intrants s’est accentuée au point que les professionnels du secteur s’attendent à une hausse vertigineuse du coût de revient qui, se situant actuellement à environ 3,50 DH, dépassea les 5 DH. A ce niveau, le prix de vente pourrait atteindre 15 DH le kilo.

Aujourd’hui le Maroc

Le Maroc remporte la 5ème Coupe d’Afrique de la Pâtisserie à Dakhla

Le Maroc a remporté, samedi à Dakhla, la 5e Coupe d’Afrique de la Pâtisserie, organisée dans le cadre du tournoi officiel des chefs africains « TOC Afrique ». Ainsi, l’équipe marocaine a remporté le prix à l’issue de la compétition de 10H, suivie des Îles Maurice et de la Tunisie, qui ont respectivement atteint les deuxième et troisième marches du podium. Le jury a également décerné un prix spécial à l’équipe ghanéenne pour le meilleur esprit d’équipe.

Le Matin

Les trottinettes et les vélos électriques bientôt homologués au Maroc

Bonnes nouvelles. Les trottinettes électriques et même les vélos électriques au Maroc vont enfin avoir leur référentiel d’homologation. Ces engins à déplacement motorisé (EDPM) seront ainsi plus sûrs et considérés comme des véhicules pouvant emprunter les rues et les routes au même titre qu’une moto ou une voiture. En clair, les véhicules autorisés à la circulation devront avoir été homologués et seront soumis au système d’assurance au même titre que les véhicules classiques. Parce que, vu le développement de leur usage, de nouvelles préoccupations ont émergé sur le volet de l’encadrement juridique, notamment en ce qui concerne l’utilisation de l’espace public par ces modes de transport et l’impératif d’evitar un accresión accidents humains.

Al Bayane

Sahara marocain : La République dominicaine réaffirme son soutien au plan marocain d’autonomie

L’ambassadeur de la République dominicaine au Maroc, Amaury Justo Duarte, a réaffirmé le soutien de son pays au plan marocain d’autonomie au Sahara. Le diplomate dominicain, qui s’exprimait à l’assemblée générale constitutive de l’Association marocaine d’amitié avec la République dominicaine (AMARD), a expliqué que la position des pays de la Caraïbe au sujet de la question du Sahara a été entérinée en emboitant le pas au Royaume d L’Espagne, précisant que son pays considère que le plan d’autonomie proposé par le Maroc pour la population de ses provinces du Sud, demeure la “seule juste, vraisemblable et opportune” au différend autour du Sahara.

L’Opinion

Adouls : Une entreprise en quête de réforme !

L’un des héritages de la société traditionnelle et de la tradition religieuse, la profession de Adoul a su, au fil des années, résiste à la modernité qui a imposé la profession du notaire en tant que nouvelle façon d’accomplir les actes juridiques. Appelée à se moderniser, la profession se prépare à faire peau neuve au moment où le ministère de la Justice peaufine la version finale de la réforme qui devrait être appliquée à plusieurs défauts du cadre légal actuel. Bien qu’ils soient minoritaires, quelques professionnels continuent de transgresser la loi en baissant leurs honoraires en dessous du niveau prévu par la législation. «Ces pratiques demeurent minoritaires», reconnaît Bouchaib Fadlaoui, président de l’Association nationale des Adouls.

Maroc Le Jour

Ports : un trafic de plus de 91 millions de tonnes en 2021

Le trafic portuaire s’établit à plus de 91,04 millions de tonnes (MT) au cours de l’année 2021, selon la deuxième édition du rapport de l’Observatoire de la compétitivité des ports marocains (OCPM). Ce trafic est réparti sur les ports de Jorf Lasfar avec 35,1 MT, de Casablanca (29 MT), de Safi (6,5 MT), d’Agadir (5,6 MT), de Mohammadia (4,7 MT), de Nador (3,9 MT), de Safi atlantique (3,3 MT), de Laâyoune (2,2 MT), de Dakhla (598 000 T) et de Tan Tan (88 000 T), précie l’Observatoire. Par nature de flux, dit trafic est composé de l’import (60,2% du total, soit 54,8 MT), de l’export (36,4% soit 33,1 MT) et du cabotage (3,4 % soit 3,1 MT), ajouter la même source .

Al Ahdath Al Maghribia

Le Maroc parmi les pays respectant les exigences de transparence fiscale

Le Maroc figure parmi les pays qui répondent aux exigences de transparence fiscale, souligne le département d’Etat américain dans son nouveau rapport. Sur un total de 142 pays pris en compte à travers le monde, 72 ont respecté les exigences minimales de transparence fiscale sur l’année 2021, période scrutée par le document, a ajouté la même source. La transparence budgétaire informe les citoyens sur la façon dont les recettes publiques et fiscales sont dépensées et constitue un élément essentiel d’une gestion efficace des finances publiques.

Leave a Comment