Rien à craindre pour le Maroc (Dr Afif)

Plus de 10 millions de personnes ont été vaccinées contre les rhumatismes et la rubéole en 2013.

L’explosion des cas de rougeurs dans le monde ne devrait pas inquiéter les Marocains. Selon le président d’Infovac Maroc, le Dr Moulay Said Afif, la vaccination contre ce type de maladie a été maintenue au Maroc pendant la période de confinement, et c’est ce qui a permis de prévenir la flambée des maladies infantiles.

Les rougeurs font partie des maladies qui ont fait leur réapparition dans le monde. Les cas signalés ont explosé au cours des deux derniers mois, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef, ce qui laisse présager une récurrence des épidémies. Quel est le risque pour le Maroc ? Selon le Dr Moulay Said Afif, président d’Infovac Maroc, la situation est sous contrôle dans notre pays et il n’y a rien à craindre dans ce sens. “Contrairement à d’autres pays, le Maroc n’a enregistré aucun retard dans la vaccination pédiatrique, y compris la rougeole, pendant la pandémie liée au Covid-19”, a-t-il déclaré. Et d’ajouter qu’une campagne de sensibilisation a été menée durant cette période par le ministère de la Santé et de la Protection sociale, en collaboration avec les associations régionales de pédiatrie. Le but de cette initiative était justement d’inciter les parents à continuer à vacciner leurs enfants, même si la situation pandémique était critique.

“Tous les acteurs se sont mobilisés pour relever ce défi et heureusement les parents ont pris conscience de la nécessité de faire vacciner leurs enfants en toutes circonstances”, a-t-il déclaré. A cet effet, le président d’Infovac Maroc tient à rappeler que cette mobilisation a permis au Maroc d’atteindre un taux de vaccination pédiatrique de 93% pendant le confinement, ce qui prouve, une fois de plus, que le Maroc a pris les choses en main et à éviter. catastrophes liées à la flamme de certaines maladies infantiles. Autre argument rassurant, et pas des moindres : le Dr Afif rappelle qu’en 2013, le ministère a lancé une vaste campagne de vaccination contre le gouvernail et la rubéole (9 mois à 19 ans). “L’opération a permis de vacciner près de 10 millions de personnes contre les rhumatismes et c’est ce qui explique pourquoi le Maroc est encore protégé contre ce type de maladie”, a-t-il assuré.

Pour préserver ces acquis, le spécialiste appelle les parents à maintenir le même niveau de mobilisation pour la vaccination de leurs enfants afin de les protéger contre ce type de maladie. Il est rappelé que le schéma vaccinal maintenu au Maroc contre les rhumatismes consiste en deux vaccins : le premier est administré à l’enfant au neuvième mois, tandis que le second est injecté au dix-huitième mois. Selon l’alerte émise par l’OMS et l’Unicef, les cas de rougeurs déclarés ont explosé de près de 80% dans le monde au cours des deux premiers mois de 2022. Au total, 17.338 cas ont été signalés au cours des premiers mois de l’année en cours contre 9.665 en 2021 sur la même période. Les deux agences onusiennes craignent désormais l’apparition d’épidémies de rougeurs sévères, une maladie virale très contagieuse, qui pourrait toucher “des millions d’enfants” en 2022.

La rougeur est une maladie respiratoire virale très contagieuse. Bien que la plupart du temps, ses complications représentent l’une des principales causes de mortalité infantile dans les pays en développement. Le virus du rhinocéros se transmet lorsque la maladie est multiple ou chronique, par contacts répétés entre personnes ou par contact direct avec les sécrétions nasales ou laryngées. Le virus reste actif et contagieux dans l’air ou sur des surfaces contaminées pendant 2 heures. Les porteurs du virus peuvent le transmettre durant les 4 jours qui précèdent l’apparition de l’éruption et les 4 jours qui suivent.

.

Leave a Comment