Sport à l’école : une section sportive football qui fonctionne plutôt bien au collège Réeberg Néron

De plus en plus d’élèves passionnés de sport souhaitent intégrés au collège une section sportive afin de pouvoir concilier études et entraînements. A Rémire-Montjoly, la section sport consacrée au football du collège Réeberg Néron fait le plein chaque année. Ces collégiens au nombre de 39 pour cette rentrée 2022 y acquièrent le guêt de l’effort aussi bien pour leur sport que pour les études.

Actuellement en Guyane, chiffres de la rentrée 2022, il existe 34 sections sportives réparties dans les différences collèges du territoire, nous indique Didier Rigottard, inspecteur d’académie pédagogique régional. Ces classes regroupent 837 élèves dont 438 garçons et 399 filles. Football, futsal, handball, rugby, basket, athlétisme, équitation, voile ou encore gym sont les disciplines pratiquées avec un nombre d’heures doublées d’entraînements voire triplées pour les pratiquants.

Au collège Réeberg Néron situé en zone Rep + on accueille pour cette année 680 élèves. Pour le principal, Jean-Pierre Octavia c’est un effectif gérable pour le corps enseignant composé de 43 professeurs :

« Nous avons une section sportive avec un recrutement beaucoup plus large que notre secteur, les élèves de partout. Mais ils sont sélectionnés, il faut qu’ils soient bons au pied et pour l’école. Le groupe 6e et 5e comporte une vingtaine d’élèves et celui de 4e et 3e une quinzaine d’élèves. Ils débutent dès la 6e et poursuivent jusqu’à la 3e… »

Jean-Pierre Octavia, proviseur du collège Reeberg Néron

Pour la classe foot, il est prévu cette année scolaire 2022, un séjour au mois de janvier 2023 au Football Club de Nantes pour 12 élèves U13 et leurs accompagnants. Cela représente un investissement financier pour lequel l’établissement fait appel aux sponsors. Le collège a développé de nombreux partenariats avec différents clubs professionnels mais localement le principal partenaire est le club Loyola. Avec lui, sont régulièrement organisées des rencontres durant les vacances.

La génération 2010 section football année 2021-22

La génération 2010 section football année 2021-22



© Michel Hamon

Après la 3e les élèves qui désirent poursuivre doivent s’inscrire aux Antilles ou dans l’hexagone dans un lycée où il y a une section football, car il n’en existe pas en Guyane. Tous les ans, ils sont 5 ou 6 de ces jeunes footballeurs à tenter leur chance dans une autre académie. Il existe en Guadeloupe un pôle d’excellence où sont regroupés les meilleurs éléments des Antilles-Guyane.

Mikael Hamon professeur d’EPS, solicité par le principal en 2014, encadre la section sportive depuis 7 ans. Une section créée en 2008 qui a en fait disparu après 2011.

« … Cette classe est très demandée… nous prenons entre 12 et 10 élèves par génération. 10 ont été intégrés cette année en 6e. Pour le seul bassin de Rémire-Montjoly cela est peu… il y a une grosse sélection qui s’établit à la fois sur le sportif et le niveau scolaire comme le comportement pour que cela fonctionne… »

Le professeur rappelle que ces élèves doivent accepter d’en faire plus que les autres sportivement et qu’ils doivent apprendre à sorganiser pour atteindre les objectifs. Leçon 6e ont 4h de plus à rajouter à leur emploi du temps, deux fois 2h de section, ils ont donc des heures de permanence en moins et doivent faire les devoirs à la maison. Sur ce plan le soutien parental joue également un grand rôle.

A la fin de la 5eles meilleurs intégrés de la section qui se jouent souvent aussi en sélection de Guyane la section du pôle excellence sportive qui se trouve au collège Holder à Cayenne.

La génération 2009 section sportive football année scolaire 2021-22

La génération 2009 section sportive football année scolaire 2021-22



© Michel Hamon

Si ces enfants doivent s’investir plus que les autres, ils font aussi d’autres expériences gratifiantes. En 2019, des U 11-12 ont effectué 10 jours de stage au FC Nantes afin de découvrir la réalité du haut niveau :

« Nous avons partagé des entraînements communs, fait des matchs, les enfants ont visité les installations, le stade de la Baugeoire, vu un match. 10 jours dans une structure professionnelle pour qu’ils voient ce qu’est un club professionnel et ce qui est demandé, l’assiduité, le respect des horaires, la rigueur dans la tenue, le respect de l’institution… Autant d ‘éléments qui leur ont montré tous les efforts à faire pour intégrer le football professionnel… Beaucoup de sacrifices dès 12, 13 ans !»

Quelques garçons ont réussi à se faire remarquer et intégrés des clubs en hexagone. Actuellement plusieurs de ces garçons sont suivis par le FC Nantes et Dijon.

Globalement, les élèves s’en sortent bien. Cependant, l’année dernière, trois d’entre eux ont dû être exclus de la section football car bien que très bons footballeurs jouant en sélection de Guyane, les comportements et les résultats scolaires ne suivaient pas

A Reeberg Néron sont regroupés les meilleurs joueurs de l’ULSLMontjoly, l’AS Rémire, Loyola. La collaboration est essentielle avec les clubs, la ligue de football pour avancer en synergie. Même si le recrutement peut aussi sourcer des communes de Matoury, Macouria ou Cayenne.

Mikael Hamon espère qu’une classe de foot voit le jour rapidement dans un lycée pour éviter l’exode prématuré des jeunes sportifs.

Dans ce collège, il est aussi question de culture puisqu’il existe une section de chant choral et même une section européenne pour les 4e et 3e avec une accentuation de l’anglais pour préparer une intégration dans la section américaine du lycée Melkior et Garré ou européenne du lycée Lama-Prévot. Ces élèves suivront un cursus renforcé en anglais, cette année précise le principal, les cours de physique et de mathématiques seront dans la langue de Shakespeare.

Leave a Comment