Wafa Assurance : des résultats semestriels en forte progression

Le groupe Wafa Assurance affiche des résultats en forte progression dès le premier semestre 2022, principalement du fait de la baisse de la sinistralité et de la contribution positive du résultat financier. Voici les explications du PDG du groupe.

Les réalisations semestrielles de Wafa Assurance présentent une bonne mine. Le top management du groupe a tenu une conférence de presse vendredi 16 septembre pour expliquer l’évolution de l’activité et des bénéfices durant le premier semestre 2022.

Le groupe a également souligné les faits marquants du premier semestre de l’année, notamment la contre-performance de la Bourse, le démarrage des activités de Wafa Takaful et le démarrage effectif des opérations de Wafa Life Insurance Egypt.

Des réalisations en hausse

Dans le détail, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 5,89 MMDH, en hausse de 7,7% portée par la performance de l’activité au Maroc et à l’international.

En Vie, le chiffre d’affaires consolidé est à 3 MMDH, en hausse de 7,7% du fait de la bonne dynamique de l’activité au Maroc et du bon maintien de l’activité à l’international.

En Non-vie, le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 2 904 MDH en progression de 7,6% issue de la performance réalisée sur l’ensemble des succursales Dommages au Maroc et à l’international.

Le RNPG ressort à 554 MDH en forte progression de 47,4% par rapport à 2021 tiré par l’amélioration des indicateurs techniques et financiers de Wafa Assurance Maroc et la hausse de la rentabilité des agences internationales.

Les fonds propres consolidés s’élèvent à 8,563 MDH en recul de 6,9% en raison de la baisse du niveau des plus-values ​​latentes reconnues en capitalues ​​propres en IFRS dans un contexte boursier bearisser.

Les provisions techniques consolidées ressortent à 45 161 MDH au 30 juin 2022 en progression de 2%.

A noter que Wafa Assurance publie pour la première fois ses comptes semestriels consolidés. Les comptes annuels consolidés ont été publiés pour la première fois le 31 décembre 2021.

Hausse du résultat financier malgré le contexte baissier des marchés

Ramsès Arroub, PDG de Wafa Assurance, a expliqué la forte progression des profits, grâce notamment à l’amélioration de la sinistralité.

« Il y a une progression de 200 MDH (du RNPG, ndlr) entre l’année dernière et cette année, principalement portée par l’amélioration de la sinistrilité, en particulier dans la partie Vie. On avait connu que même si la mortalité liée au Covid n’a pas touché la pyramide des âges au niveau de la population en général ; au niveau des portefeuilles des compagnies d’assurances sur un constat d’une surmortalité par rapport aux années précédentes sur les exercices 2020 et 2021 (…) Le retour à la situation normale pré-Covid a fait progresser nos résultats d’une manière substantielle. », souligne.

La progression des résultats financiers de Wafa Assurance – malgré la baisse des marchés financiers – a également contribué à la forte progression des résultats du groupe.

« Les marchés financiers sont un univers d’investissement qui va du monétaire jusqu’au Private Equity. La gestion de cet univers d’investissement peut toucher d’une manière asymétrique un certain nombre d’acteurs. On peut avoir l’impression que les marchés financiers sont une espèce de marée qui fait monter tous les bateaux quand la marée monte et qu’elle les fait baisser tous quand elle baisse. C’est un peu vrai. Il est difficile de lutter contre la marée. Mais on peut, à travers des choix historiques internes et non pas tactiques, c’est-à-dire des décisions qui ont été prises il y a 5 ou 10 ans ; gérer la volatilité sur une longue période. Nous avons fait le choix de gerer la volatilité en exposant le moins possible de nos assureurs, parce que le résultat financier porte sur les réserves de nos assureurs qui sont placés, et en recherchant un rendement intéressant. C’est la philosophie de base qui sous-tend la gestion. », explique-t-il.

Leataire portefeuille de Wafa Assurance porte principale sur l’obligatoire

Globalement, le groupe met sur la prudence dans ses placements. « Nous provisionnons au premier dirham la dépréciation des titres. L’ACAPS dit qu’il faut provisionner que lorsque le cours baisse de plus de 25%. Cette prudence paie aujourd’hui dans le portefeuille Non-Vie. », explique-t-il.

Le portefeuille Vie de la compagnie porte principale sur l’obligataire, comme l’explique le PDG du groupe. « Nous avons fait le choix d’être exposés plutôt dans l’obligataire en direct, depuis longtemps, et d’aller chercher des valeurs de rendement. Les revenus Vie ont dégradé de près de 4 % dans un marché qui, lui, a fortement baissé avec la hausse des taux. Cette performance n’est possible qu’à travers la constitution d’un portefeuille résilient, non volatil, centré sur des valeurs de rendement. », ajoute-t-il.

Hausse du titre en bourse ce vendredi

Suite à la publication des résultats du groupe vendredi matin, le titre Wafa Assurance progressait de 5,9% pour atteindre un cours de 4.097 dirhams.

Son évolution depuis début 2022 demeure baissière (15.5%), comme le reste de presque toute la cote casablancaise.

Evolution du parcours de Wafa Assurance

Source : medias24.com

Leave a Comment